Poudlard VS Nautilia

La guerre est déclarée...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kallista [Cruelle immortelle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kallista L. Lissitsinova
Gardienne du Cimetière [Vampire]
Gardienne du Cimetière  [Vampire]
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 10/01/2013
Age : 644
Localisation : Dans ma crypte, au Devil's ou... Ailleurs, je n'arrive pas à me souvenir où...

MessageSujet: Kallista [Cruelle immortelle]   Jeu 23 Oct - 17:05


Présentation de Kallista


Vous...



Nom : Lissitsinova
Patronyme : Loukianova
Prénom : Kallista
Surnom : Lili
Date de naissance : 12 Avril 1381
Jour du décès : 10 Avril 1401 (Jour de sa transformation)
Origine : Vampire
Nationalité : Russe
Poste : Gardienne du cimetière




Votre famille...



Votre père :
Humain : Loukian  Lissitsinov, surnommé Lou par sa femme. Nécromant de son état et riche seigneur dans la vieille Russie, il était l'heureux propriétaire d'un immense château dans le bourg de Saskylakh. Sa femme Anna, à donné naissance à Alekseï quand il avait 18 ans, à Kallista quand il avait 20 ans et à Galina quand il avait 24 ans. Il est mort à l'âge de 48 ans, soit 10 ans après la disparition de Kallista.

Vampire : Ivan Pavlovitch Romanov. Vampire né en 958, il a toujours vécu en Russie. Il n'a transformé que deux personnes, Olga, qu'il considère comme sa femme et avec laquelle il vit toujours et Kallista qu'il considère comme sa fille. Il vit toujours en Russie, à Moscou et mène une vie discrète au milieu des humains qu'il chasse pour se nourrir.


Votre mère :
Humain : Anna Ivanova Lissitsinova, surnommée Nana par sa mère. Mariée à Loukian quand elle avait 15 ans, elle est tombée enceinte de son premier enfant dans l'année qui a suivit et à accouchée d'Alekseï à 16 ans. Elle a ensuite donné naissance à Kallista quand elle avait 18 ans, puis à Galina quand elle avait 22 ans. Elle est morte à l'âge de 40 ans, 4 ans après la disparition de Kallista.

Vampire :Olga Borisova Smirnova. Vampire transformée par Ivan en 1230. Elle vit à ses côtés depuis sa transformation, elle le considère comme son mari et a approuvé sa décision de transformer Kallista. Elle vit aujourd'hui à Moscou avec Ivan et espère revoir Kallista qui est partie depuis très longtemps.

Vos frères et soeurs :
Humain : Alekseï Loukianov Lissitsinov, surnommé Alek par sa famille, Leky par Kallista. Il était l’aîné de la famille et adorait ses deux petites sœurs. Il a très mal vécu la disparition de Kallista mais à dû se montrer fort pour soutenir sa mère et sa plus jeune sœur. Alekseï était contre l'autorité de son père et a ouvert un petit commerce à Saskylakh, il s'est marié à l'âge de 23 ans, a eu deux enfants et est mort à l'âge de 55 ans.
Galina Loukianova Lissitsinova, surnommé Lina par Kallista. La cadette de la famille était tout ce dont rêvait Loukian et sa femme, à la différence de Kallista. Elle était rangée, discrète, polie, obéissante et particulièrement calme. Elle était très attachée à sa sœur et a beaucoup souffert de sa disparition. Loukian l'a donné comme épouse au fils d'un autre seigneur quand elle avait 18 ans. Elle est décédée à l'âge de 24 ans en donnant naissance à son 4ème enfant.

Autre :
Zombie : Raïssa, qui veut dire obéissante en grec. Crée par Loukian longtemps avant la naissance de ses enfants, elle s'occupait du château ainsi que des besoins de son maître. Kallista passait beaucoup de temps avec elle. Elle ignore ce qu'elle est devenue après la disparition de Loukian.

Animaux : Bien qu'en possédant beaucoup à une époque pas si lointaine, la meute de Kallista ne se compose plus que de Chama, un Phénix partageant son quotidien depuis plus de 200 ans et Neïko, un chat magique capable de parler et de se transformer en Tigre géant à dents de sabre. Elle les affectionne parce qu'ils lui sont d'une totale fidelité.





Votre histoire...

20 lignes minimum !



La vie de Kallista commencé durant une nuit longue et neigeuse, un 12 Avril 1381 à Saskylakh, une petite ville perdue dans le fin fond de la belle et froide Russie. Comme son père, elle naquit avec, en elle, le pouvoir de nécromant. Elle montra des dispositions pour cette branche noire de la magie très tôt, dès 5 ans, avant même de montrer des signes pour les autre branches, qui vinrent plus tard vers 7 ans. Mais une vie d'humain ne suffirait pas pour tout apprendre. Kallista le compris très tôt et très tôt, elle décida qu'elle trouverait un moyen de vivre plus longtemps.

Mais les choses ne se firent pas aussi simplement qu'on pourrait le croire. Dan sa famille, il était impossible qu'un enfant désobéisse à ses parents et quitte la maison. Il était impossible pour ses parents qu'elle s'en aille pour approfondir ses connaissances, ils eurent déjà du mal à lui acheter une baguette. Il la destinait à se marier très jeune avec un riche seigneur ou son fils, il la destinait à avoir beaucoup d'enfant et à mourir jeune… Il la destinait à être une pauvre femme obéissante comme sa mère. Mais s'était sans compter sur son esprit libre et décidé.

La vie humaine de Kallista ne fut pas rose, ses parents la brimait et faisait tout pour qu'elle rentre dans le moule, qu'elle soit comme ils le voulaient et pas autrement. Même Alekseï, son grand frère, tentait de la raisonner. Elle le comprenait, il n'était jamais bon de contrarier leur père qui était très loin d'être tendre. Enfant, elle fut battue de nombreuse fois car elle n'agissait pas comme une jeune Russe issue d'une famille riche. Elle osait parler sans qu'on l'ait autorisé à le faire, elle répondait, elle faisait des bêtises, disparaissait des heures entières dans l'immense parc de leur château ou dans leur cimetière privé. Elle n'acceptait pas son éducation de jeune fille de bonne famille et rêvait d'un monde ou chacun serait libre de ses choix, mais il n'était pas question de ça à l'époque, les hommes était des rois et les femmes rien de plus que des servantes ou des cruches vivant uniquement pour donner une descendance et se taire.

Loukian était féroce, mais il aimait sa femme, il n'était pas comme certain seigneur qui avait leur femme et ainsi que de nombreuses maîtresses. Son père n'avait que sa femme et il aimait ses enfants, malgré qu'il n'était pas tendre avec eux. Il ne punissait pas Kallista pour lui faire du mal, mais pour qu'il puisse être fier d'elle, ce qu'il n'était pas, ce qu'il ne pouvait pas être tant elle se montrait arrogante, insolente et tant elle faisait tout pour être la honte de sa famille.

Humaine, Kallista avait pleins de petites cicatrices dans le dos, preuves des châtiments qu'elle subissait. Mais elle ne se plaignait jamais, elle se montrait toujours pleine de vie, heureuse et elle faisait tout pour donner le sourire à sa petite sœur. La plupart des bêtises qu'elle faisait dans la maison, elle les faisait pour rendre le quotidien de Galina plus doux. Ses parents s'étaient montrés plus dur avec elle, il ne voulait pas avoir deux filles comme Kallista et il bridait la cadette pour être sûre qu'elle se comporterait comme elle le devait. Cela avait marché à merveille, sa petite sœur était l'exemple même de la jeune fille de bonne famille qui fait se qu'on lui disait et était prête à épouser l'homme que son père choisirait.

Tout cela créa un fossé entre les deux jeune femme et il s'avéra que Kallista était plus proche de son frère que de n'importe qui d'autre et ce même s'il continuait de tout faire pour la convaincre de rentrer dans le rang.

En grandissant, la jeune femme se mit à passer le plus clair de son temps libre dans l'immense bibliothèque de son père. Elle avait apprit à lire grâce à un précepteur qui venait donner des cours aux trois enfants. Il l'avait pris en affection et avait accepté de lui apprendre la lecture. C'est là qu'elle apprit l'existence des Vampires. C'est là qu'elle décida de la vie qu'elle voulait avoir. Elle savait que les nécromants et les vampires ne s'entendaient pas, mais elle n'avait pas mille solution si elle voulait avoir l'éternité devant elle pour approfondir ses connaissances en matière de magie des morts.

Elle ne parla à personne de son projet, même quand son frère se rendit compte de quelque chose et se mit à la harceler, elle ne dit rien et garda son secret. Elle le garda pendant 3 ans, elle avait 15 ans le jour ou elle avait choisit, elle en avait 18 quand son plan fut au point et qu'elle disparut dans la nuit sans laisser de trace et sans jamais revenir chez elle.

Le début de son périple fut long et dur à vivre. Elle était habituée au froid, mais elle était surtout habituée aux murs épais du château, alors se retrouver dehors en pleine nuit, même avec ses vêtements les plus chaud, cela n'avait rien de confortable.

Kallista avait monté un plan ingénieux, elle avait payé très cher des marchands nomades pour pouvoir partir avec eux. Ils avaient rendez-vous à quelques kilomètres de Saskylakh, de là ils devaient partir en direction de Moscou. Ils feraient de nombreuses haltes sur le chemin et n'arriveraient à destination que plusieurs mois plus tard.

Durant ces mois, la vie fut dure et monotone, la jeune femme n'avait jamais travaillé mais si elle voulait manger, elle devait mettre à la main à la patte et participer. Ils se déplaçaient dans des carrioles délabrées qu'il fallait réparer sans cesse, il fallait aussi préparer les repas pour tout le monde et faire un brin de nettoyage, rien de méchant en somme, mais dans le froid et la neige, rien n'était simple, surtout quand on avait grandi dans un château avec des domestiques. Pourtant Kallista s'acharna à tout faire comme il le fallait, elle avait aussi du ravaler sa fierté et son arrogance, car si son père avait fini par abandonné, les hommes qui se trouvaient avec elle ne lui ressemblaient pas et, au début, plusieurs avaient songé à la chasser. Mais elle avait payé et avec quelques efforts, les mois qui les séparaient de Moscou se passèrent plutôt tranquillement.

Kallista venait de fêter ses 19 ans quand la grande ville les accueilli. La jeune femme fit ses adieux aux marchands auxquels elle avait prit soin de ne pas trop s'attacher, et elle partit de son côté. Elle avait lu dans un livre de son père, qu'un couple de vampire vivait ici et elle espérait les retrouver. Il ne s'agissait pas d'un livre habituel, il avait attiré son regard car sa couverture ne contenait aucun titre et elle s'était rendue compte qu'il s'agissait d'un journal. Elle n'avait jamais demandé à son père d'où il venait, elle avait eu bien trop peur qu'il n'ai des soupçons sur ses projets. En le parcourant, elle avait découvert qu'il appartenait à une certaine Olga, elle y parlait de sa vie… De sa vie en tant que vampire, au côté son cher et tendre Ivan. Le journal commençait alors qu'elle était devenue vampire depuis dix ans et se terminait un peu plus d'un an plus tard, quand elle et Ivan avait décidé de partir pour Moscou.

C'est munie de ce journal, d'assez d'argent pour trouver une chambre et de beaucoup de détermination et de culot qu'elle se lança à leur recherche dans la grande Moscou. Elle possédait aussi beaucoup de livre sur la nécromancie, des livres qu'elle avait acquis tout au long du voyage entre Saskylakh et Moscou, ainsi que quelques vêtements qui avaient bien changés depuis son départ. Elle était partir avec de beaux atours, de beaux manteaux et elle étaient arrivées avec des haillons et une cape en peaux de bêtes. Elle avait vendu ses vêtements pour avoir plus d'argent.

Elle trouva à se loger chez une petite famille bourgeoise, ils acceptèrent de lui laisser une chambre si elle apprenait la lecture à leur fils. C'était rare à cette époque, mais il était plus économique de prendre Kallista et de la payer en lui donnant un lit plutôt que de prendre un percepteur qui se ferait payer une fortune.

La jeune femme passa tous ses moments de liberté à chercher Olga et son mari. Elle se rendit dans toutes les auberges, passa dans tous les magasins. Elle mit plus de 6 mois à retrouver leur traces. Trouvant un magasin dans lequel elle n'était pas encore allée, elle demanda discrètement au tenancier s'il connaissait Olga, elle était une cousine éloignée et la cherchait pour lui annoncé le décès de son père et lui demander de l'accueillir. Le vendeur se laissa avoir et parla d'une étrange femme à Kallista, elle vivait en dehors de la ville avec son mari et venait de temps en temps dans sa boutique acheter d'étranges ingrédients.

Après ça, le jeune femme revint chaque jours dans l'espoir de rencontrer Olga. Elle ne savait pas ce qu'elle lui dirait, mais elle pensait plus facile d'approcher le couple en parlant d'abord avec la femme plutôt qu'avec le mari. Le tenancier de la boutique s'habitua peu à peu à sa présence journalière et fut heureux de lui présenter Olga quand enfin elle se présenta à la boutique.

C'était un jour de pluie, on avait l'impression qu'il faisait nuit en plein jour, Kallista n'était pas étonnée, elle savait que les vampires craignaient le soleil. Elle avait attendu plusieurs heures avant qu'Olga n'arrive, elle était ankylosée d'être restée sans bouger pendant si longtemps. Elle donnait parfois un coup de main au commerçant, mais ce jour-là, il n'y avait rien à faire.

Quand elle était entrée, Kallista avait su que c'était elle avant même que le vieil homme ne le lui dise. Il y avait quelque chose d'étrange en elle, quelque chose qui la rendait attirante bien qu'elle soit d'une beauté simple. Ses traits étaient fin, ses cheveux étaient attachés en chignon, ils étaient d'un blond doré comme les blés, ses prunelles étaient d'une profonde couleur or, sa bouche fine était entrouverte en un sourire doux et enjôleur. Sa peau était trop pâle et lui donnait un air légèrement malade, mais ce qu'elle dégageait la rendait belle et sa pâleur… Personne la voyait.

La jeune russe était sous le charme et tout se passa sans qu'elle s'en rende compte. Le marchand les présenta, Kallista salua Olga qui lui rendit un sourire resplendissant, elle lui parla ensuite du journal et le lui montra. Olga fut sur la défensive et attira la russe dans un coin de la petite boutique.

"Où avez-vous eu ça ?"

"Il était dans la bibliothèque de mon père… A Saskylakh… Je lui ai pas demandé où il l'avait eu."

"Je pensais que personne ne le retrouverait…" Elle semblait parler plus pour elle qu'à Kallista. Sa voix était chantante, elle lui faisait penser à un oiseau pépiant à l'arrivée du printemps. "Pourquoi es-tu venue ? Et pourquoi nous cherches-tu ?"

"Il fallait que je vous rencontre, je voulais vous connaître. C'est… Dur à expliquer, il fallait que je parte de chez moi de toute façon, alors j'ai décidé d'essayer de faire votre connaissance."

Ces explications étaient confuses et pas très convaincante, néanmoins et contre toute attente, Olga l'observa, les lèvres pincées, puis elle soupira et donna rendez-vous à la demoiselle le lendemain, dans un endroit calme, plus discret, où aucune oreille ne viendrait entendre leur conversation.

Kallista fut en avance au rendez-vous, elle attendit Olga et quand elle arriva, elles discutèrent tranquillement, pendant plusieurs heures. Le courant passa bien et Olga accepta de dévoiler certaines choses tandis que la jeune russe confiait au vampire certaines choses sur sa famille. Elles se séparèrent en se promettant de se revoir et c'est ce qu'elle firent, d'abord une fois par semaine puis presque tous les jours. Kallista apprit que les vampires ressentaient les même sentiments que les humains mais en cent fois plus puissant, ils aimaient à la folie, haïssaient profondément… Et Olga s'était attachée à Kallista, elle appréciait son côté à part et son envie que le monde change.

La jeune femme, quand à elle, fini par confier à Olga son envie de devenir immortelle pour approfondir ses connaissances de nécromant. La vampire eut un léger mouvement de recul quand elle parla de Raïssa, le zombie de son père, mais comme elle l'estimait, elle ne dit rien de désobligeant.

Au bout de quelques semaines, Olga accepta de présenter Kallista à Ivan, son mari. La première rencontre fut un peu délicate, le vampire acceptait mal la présence d'une humaine dans sa vie et surtout dans celle de sa femme. Il ne se montra pourtant ni grossier, ni méchant, juste un peu froid. Mais le temps passa et tout comme Olga, Ivan fini par accepter Kallista et même à l'apprécier énormément.

Elle fini par leur parler à tous les deux, leur fit part de son envie de devenir vampire, de sa passion pour la nécromancie et de son désir d'apprendre tout ce qu'il était possible de savoir sur le sujet. Naturellement, ils refusèrent, leur prétexte fut qu'ils tenaient trop à elle pour lui infliger ça et qu'aucune personne saine d'esprit ne devrait vouloir vivre éternellement en se nourrissant d'humains.

Ce soir-là, Kallista dormi dans une petite chambre de la maison d'Ivan et Olga, elle tourna longtemps dans son lit, se posant milles questions. Le sommeil finit par venir, plein de cauchemars et d'étranges images, elle se voyait en vampire, en train de boire le sang de sa famille. Cette nuit-là, elle se réveilla plusieurs fois en sursaut, mais ses nombreux cauchemars n'entachèrent en rien son envie de devenir vampire.

Malgré tout, le temps passa, le couple refusait toujours de la transformer. Cela ne la réjouissait pas, mais elle était heureuse d'avoir trouver des personnes qui l'appréciaient, aimaient son côté avant-gardiste et faisaient tout pour assouvir sa soif de connaissance et même s'ils avaient la nécromancie en horreur, ils la fournissaient en livres pour lui faire plaisir et tenter de lui faire oublier son projet complètement fou.

Les mois passèrent tranquillement, Kallista ne lâchait pas le morceau et les vampires campaient sur leur position. Elle avait alors presque 20 ans et les voyait presque tous les jours depuis plus de 8 mois. Ils étaient comme des parents de substitution pour elle et ils la considéraient comme leur fille. Ils la gâtaient et prenaient soin d'elle, jusqu'au jour ou Kallista se mit à souffrir d'une forte fièvre. Elle avait quitter la famille chez qui elle vivait depuis quelques semaines et résidait chez Olga. Une nuit, la vampire rentra après avoir chassé, elle se rendit immédiatement au chevet de la jeune russe, quelque chose avait changé, son cœur battait beaucoup trop vite. Quand elle la vit, Olga compris que Kallista était malade.

Pendant plusieurs jours, Ivan et sa femme restèrent près de la jeune femme, ils la veillèrent et tentèrent de faire baisser sa fièvre, mais rien n'y faisait. Ils ne possédaient pas connaissances suffisantes pour la guérir de cette fièvre dont ils ignoraient tout.

Un soir, Ivan était près de Kallista, il la rafraîchissait comme il le pouvait avec de l'eau venant de leur puits. Mais son état s'aggravait, rien ne pouvait la soigner. Se fut à ce moment là qu'elle se réveilla et attrapa la main glacée du vampire. Elle planta son regard dans le sien et parla pour la première fois depuis qu'elle était tombée malade.

"Je ne veux pas mourir… Ne me laisse pas mourir… Fais-le s'il te plaît… Fais le…" Elle tomba dans le coma dans la minute qui suivit.

Ivan mit plusieurs heures à se décider, il parla longuement avec Olga tandis que Kallista s'approchait de plus en plus de la fin. Le couple finit par choisir se qu'il n'aurait pu se résoudre à faire encore la veille.

Cette nuit-là fut la dernière pour Kallista. Sa dernière nuit en tant qu'humaine, c'était un vendredi, le 10 avril 1401.

Elle ne se réveilla que plusieurs jours plus tard, après que la transformation fut définitivement achevée. Ses souvenirs de sa vie d'avant s'estompèrent, ils se floutèrent, les couleurs des images qu'elle revoyait avaient perdu leur éclat, les odeurs étaient fades. Elle se réveilla pour la dernière fois, pour ne plus jamais dormir, en sachant sa vie d'avant n'était qu'une pâle imitation de ce qu'elle allait être à partir de maintenant.

Les premiers mois de sa vie de vampire furent très éprouvant. Kallista avait beaucoup de mal à vivre auprès d'humains sans avoir envie de les vider de leur sang jusqu'à la dernière goutte. Elle était constamment tiraillée par une faim atroce et dévorante et elle avait l'horrible sensation que rien ne pourrait jamais l'apaiser. Pourtant elle apprit, elle apprit à chasser, à se nourrir, à ne prendre que ce dont elle avait besoin, à ne pas tuer plus que nécessaire.

Il lui fallu plusieurs mois avant de pouvoir commencer à savourer son éternité, avant de pouvoir commencer… à vivre.

Et elle vécue, elle fut heureuse et épanouie, elle resta avec Ivan et Olga pendant de nombreuses années. Elle apprit à avoir une parfaite maîtrise de sa faim, elle apprit aussi à contrôles ses pouvoirs de vampire tout en améliorant ses connaissances en sorcellerie que se soit dans le domaine de la nécromancie que dans celui d'une magie plus neutre, moins… Noire.

Se fut en 1612 qu'elle décida de changer de paysage. Elle apprit tout ce que pouvait lui apprendre la Russie, elle l'avait parcourut de long en large, avec ou sans Ivan et Olga. Et elle avait finit par arriver au bout de ce qu'elle pouvait apprendre dans ce pays. Le choix fut dur à faire mais Kallista décida finalement de partir, elle voulait voyager, parcourir le monde à la recherche de nouvelle connaissance.

Le couple fut attristé par la décision de celle qu'ils considéraient comme leur fille, mais ils ne tentèrent pas de la faire changer d'avis, il était temps pour elle de prendre son envol et il n'était pas de leur devoir de la garder en Russie. Kallista savait que la maison lui serait toujours ouverte et que si ses "parents" décidaient de partir, ils la tiendraient au courant pour qu'elle puisse les retrouver.

Avant de quitter son pays, Kallista décida de passer revoir le château qui avait appartenu à sa famille. Il était toujours là, bien debout, quand elle arriva. Elle fit un tour dans le village et interrogea les habitants. Elle demanda ce qu'il était advenue des châtelains. Elle apprit le décès de tous les membres de sa famille, que sa mère était décédé peu de temps après son départ, que sa sœur était décédée très jeune et que les descendant de la famille résidaient encore au château. Cela lui suffisait, elle passa sur la tombe des membres de sa famille et quitta la Russie l'esprit tranquille.

Les presque 400 ans qui suivirent, ne furent que voyages et acquisition de nouvelles connaissances pour la vampire. Elle parcourut presque tous les pays du monde, suivit la mode. Elle eut une très longue phase ou les humains, leur guerre, leur simple existence même lui étaient presque insupportable. Son humanité l'avait peu à peu quittée et elle avait laissé sa nature profonde s'exprimer, se nourrissant des humains jusqu'à les vider de leur sang, brisant des os quand on la contrariait. Allant même jusqu'à attaquer des vampires quand ceux-ci pensaient pouvoir la prendre pour cible. Au cours des 200 premières années, son âme était devenue si noire que croiser son chemin était devenu la chose la plus néfaste qui soit. Pendant cette période, elle trouva un humain qui osa la défier, la taquiner, pas inquiet du tout qu'elle soit un vampire. Il s'appelait Shun et après plusieurs mois à lui courir après, Kallista fini par accepter de le transformer. Se fut également durant cette période qu'elle rencontra un Phénix nommé Chama, il s'attacha rapidement à elle et il ne se quittèrent plus jamais.

Cette période néfaste prit fin le jour ou Shun décida de quitter Kallista. Elle ne le prit ni bien ni mal, il était temps qu'il parte point. Mais ce changement dans sa vie fut un déclic, elle avait vécu en autarcie pendant plus de 200 ans et il était temps que les choses changent, qu'elle reprennent sa vie en main et calme ses ardeurs. Elle mit du temps mais elle y parvint, elle s'apaisa et redevint fréquentable avant de partir à la recherche d'un endroit où vivre.

Elle fut finalement heureuse de voir le monde évoluer, les guerres suscitait son incompréhension et elle ne comprenait pas pourquoi les humains mettait tant d'ardeur à se détruire entre eux. Elle acquit une grande sagesse mais resta en même temps une jeune femme vive, ouverte d'esprit, avide de connaissances et de rencontres. Elle était vieille à côté des gens qu'elle côtoyai, mais elle se fondait dans la foule, son visage angélique, ses traits parfaits et son savoir lui permettait de se mêler à toutes les conversations et à tous les milieux.

Elle n'en restait pas moins un vampire et était rejetée par les sorciers. Le milieu dont elle était issue à la base, ne voulait pas d'elle. Elle avait passé beaucoup de temps avec les humains, mais elle voulait retrouver le monde la magie, elle voulait pouvoir la pratiquer sans avoir besoin de se cacher, pouvoir parler à des gens de son monde autre que des vampires. Elle en avait rencontré plusieurs au fil de ses voyages, ils n'avaient rien à voir avec Ivan et Olga qu'elle était repassé voir plusieurs fois depuis son départ.

Puis un jour, quelque chose se passa. Elle séjournait dans un village du sud de la France quand la nouvelle tomba. Le monde des sorciers fut révélé au grand jour et son existence se retrouva en danger. Elle ne craint pas grand chose au début. Les humains, bien que visiblement décidé à combattre les sorciers, n'avait pas le niveau pour pouvoir s'en prendre à un être tel qu'elle. S,'ils avaient essayé, elle les aurait réduit en miettes. Mais la méfiance fut de mise après cette révélation et elle dû prendre milles précautions pour que son identité ne soit pas révélée. Il devint aussi évident qu'elle devait se trouver un endroit en sécurité pour vivre. Rester au milieu des humains devenait trop dangereux pour elle. Elle continua pourtant à errer, longtemps, faisant toujours de nouvelles rencontres, devant parfois tuer quelques Dolls pour qu'ils ne puissent pas la capturer et faire des expériences étranges sur elle. Après tout, c'était elle la nécromancienne, elle qui faisait des expériences pour en apprendre toujours plus, de vulgaires humains n'allaient certainement pas réussir à mettre la main sur elle et en faire un vulgaire cobaye.

Son périple se termina dans un village nommé Pré-au-Lard. Un village peuplé uniquement de sorciers. Elle en avait visité plusieurs, mais n'y était jamais resté. Celui-là, par contre, était accueillant et sécurisé, on y rencontrait des gens de toutes sortes et de tous milieux, dans une auberge ou elle avait louée une chambre, elle avait rencontré une harpie… Si ces créatures étaient acceptées ici, il n'y avait pas de raison pour qu'elle ne puisse pas l'être.

Quelques semaines après son arrivée dans le village, elle fit la connaissance de Driss Lockwood, Sous-Directrice de Poudlard fraîchement nommée. Les deux jeunes femmes discutèrent un moment avant que l'une et l'autre ne finisse par trouver leur compte. Kallista cherchait un endroit sûr où s'installer et Driss cherchait des personnes puissantes pour assurer la sécurité du Collège et de ses résidents. Elles trouvèrent donc un compromis, Kallista devenait la Gardienne du cimetière et pouvait y résider tout le temps qu'elle le désirait, en contrepartie, elle devrait tout faire pour garder les Dolls éloignés de Poudlard.

L'accord finalement conclu, la vampire prit ses quartiers au sein du Collège et commença à y vivre paisiblement. Ou presque. Tout se passa sans anicroche au début, elle faisait ce qu'elle voulait de ses nuits et restait sagement enfermée dans sa crypte durant la journée. Cette tranquillité durant un petit moment, jusqu'à un soir ou un jeune homme aventureux explora le cimetière, non pas à la recherche de frisson, mais à sa recherche. Terry était venu jusqu'ici pour la rencontrer et il fut exaucé, elle se retrouva rapidement devant lui et ils engagèrent la conversation. Tout aurait pu se passer simplement si quelque chose dans l'attitude du jeune homme ne l'avait pas interpellé. Alors elle fit quelque chose de déterminant, quelque chose qui allait modifier son futur. Avec son accord – et en lui ayant juste un peu forcé la main – elle laissa son esprit glisser dans le sien pour aller rencontrer ses "Taraudeurs", ses amis imaginaires, fragments d'âmes auquel son esprit avait donné vie et que Lili était curieuse de rencontrer.

Cette rencontre changea profondément Kallista. Dans la tête de Terry, au sein d'un décor tout de noir et de blanc elle fit tout d'abord la connaissance de Tourmencelle, petite fille étrange qui servit de guide à la vampire et la mena jusqu'à l’objet principal de sa convoitise, Malésian. Cette rencontre la changea à jamais, fissurant les chaînes de sa raison et de sa sagesse. Il était tout ce qu'elle pouvait désirer. Hautain, entier, acharné, virulent, théâtral, ironique, cynique, malsain, mauvais, intolérant, impatient, instinctif, bestial,désirant les choses à l'extrême, prêt à tout pour obtenir ce qu'il désirait, saisissant la vie à bras le corps. Tout ce que Lili avait renoncé à être. Il faisait ressortir ses mauvais travers, attisait sa soif de vivre. Il représentait tout ce qu'elle voulait être sans s'y autoriser. Il était l'interdit dont elle rêvait et c'était d'elle qu'il avait décidé de dépendre.

La suite de leur "relation" fut chaotique, cette première entrevue eut une fin brutale qui plongea Lili dans un désarrois total dont Mals fini par la sortir. Leur échange de promesse lui redonna de l'espoir mais, là encore, les choses prirent une mauvaise tournure et Terry disparu de la circulation, emportant son Taraudeur et les espoirs de Lili. Elle eut des moments difficile suite à cette fin brutale et finit par décider d'occuper son temps libre en ouvrant une boutique sur le chemin de traverse. Elle n'eut, ainsi, plus le temps de se poser des questions inutiles, se laissant vivre tranquillement, enfermée dans son petit train train quotidien jusqu'à cette journée ou il passa la porte de sa boutique, faisant renaître des émotions qu'elle croyait avoir effacé de son âme...

Durant ces deux années, les changements de caractère de Lili furent remarqué à par la Sous-Directrice qui décida d'en user à son avantage. L'accord conclu entre elles s'exprimaient à peu près en ces termes.

"Tu veux tuer ? Fait-le, mais abreuves-toi aux jugulaires des Dolls. Dans ce cas-là, il ne t'arrivera rien. Mais si tu touche à un élève..."

"Je sais."

Se fut tout. Lili avait le droit de tuer tant que ses crocs s'enfoncaient dans le cou des ennemis et que ses griffes protégeaient les incapables petits sorciers incapables de se torcher les fesses tout seuls.






Votre physique...

5 lignes minimum !



Kallista est plutôt petite, à peine 1m60. Elle est très fine, avec des formes généreuses. L'ovale de son visage est parfait, encadré de long cheveux ondulés d'un blond presque suédois. Ses grands yeux, bleus à sa naissance, son devenus d'une profonde couleur ambré et doré avec sa transformation, ils brillent d'un éclat vif, souvent malsain et cruel, qui laisse aucun doute quand à la noirceur de son âme. Ils surplombent un nez fin, un peu en trompette et une bouche délicatement sculptée et légèrement rosé. Sa peau est très pâle. Son dos est tatoué, entre ses omoplates on peut voir un phénix et en dessous, le long de sa colonne, des kanjis ayant chacun leur signification prolongent la queue de l'oiseau mythique jusqu'à ses reins.




Votre caractère...

10 lignes minimum !



Votre caractère : Au départ, Lili avait un caractère enjoué, toujours prête à aider les autres. Mais les choses ont irréversiblement changé après l'arrivée dans sa vie d'un être impalpable, intransigeant et obsédant. Renonçant à la plupart de ses qualités humaines, dictées par la sagesse, Kallista est redevenue l'être hautain qu'elle était quelques siècles auparavant. Sûre d'elle, de ses capacités, de ses connaissances, Lili ne se laisse dicter sa conduite par personne, n'accepte aucun compromis et prend ce qu'elle désire quand elle le désire. Elle est puissante et elle le sait, elle a de l'emprise sur les autres et elle le sait. Elle est dangereuse et tout le monde ferait bien de le savoir.
Lili dit généralement ce qu'elle pense, quand elle le pense, elle ne mâche pas ses mots et ne connais pas la demi-mesure, elle a un caractère entier et bien trempé. Il a eu le temps de se forger au fil des siècles et ne lui a pas amené que des amis. Quelques personnes ne supportant pas sa trop grande franchise mais n'osant pas, dans le même temps, la contrarier.
Ses colères sont redoutables mais assez rares. Et puis, elle n'a pas besoin de s'énerver pour décider de céder à ses pulsions.


Ce que vous aimez : Mordre, griffer, utiliser ses pouvoirs, la nuit, son bar, le sang, Neïko, Chama, Malesian, les Dolls (miam !)

Ce que vous n'aimez pas : Le soleil, les contrariétés, les règles, l'espérance de vie des humains.




Revenir en haut Aller en bas
 
Kallista [Cruelle immortelle]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Passion immortelle (song of love)
» Kallista Selena [Terminé]
» Yachka, la Reine Immortelle.
» Azalaïs, une sorcière cruelle
» Le tombeau d'Arzazâth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard VS Nautilia :: Avant de Jouer. :: Votre Personnage [Présentation] :: Ecole de Sorcellerie Poudlard :: Présentations Acceptées-
Sauter vers: